Pollution de l'air intérieur : Climi mesure l'invisible

Appareils de mesures de la Qualité de l'Air Intérieur (QAI)

Cliquez pour agrandir l'image
Les moniteurs Climi mesurent trois paramètres essentiels de la qualité de l'air intérieur : le taux de dioxyde de carbone (CO2), le pourcentage d'humidité relative et la température ambiante.
La surveillance électronique de la qualité de l'air est une solution efficace et peu coûteuse conseillée pour les habitations privées, les lieux de travail (bureaux, salles de réunions), les écoles et les crèches, ...,.
Quand le taux de CO2 est élevé, il provoque somnolence, pertes de concentration, diminution des performances et parfois des maux de tête. Les moniteurs Climi affichent en temps réel le taux de CO2. Grâce aux alarmes visuelles (led de couleurs) et auditive, les moniteurs Climi indiquent quand il est nécessaire de renouveler l'air et aide à trouver le meilleur moyen d'y parvenir sans gaspiller l'énergie.
Le taux de dioxyde de carbone (CO2) est le meilleur indicateur de la qualité de l'air intérieur.  Quand l'air est renouvelé, le taux de CO2 baisse et les autres polluants sont dilués et moins nocifs. 

Comment fonctionnent les moniteurs Climi ? 

Les détecteurs Climi indiquent en permanence la concentration de CO2 exprimée en parties par million (PPM).  L'air frais contient environ 400 ppm de dioxyde de carbone (= 0,04 %). Lorsque la concentration en CO2 dépasse un taux défini, Climi donne des alertes de deux niveaux (lumières orange et rouge).


Cliquez pour agrandir l'imageSelon les normes généralement admises :

< 800 ppm : Air de bonne qualité (led verte)

De 800 à 1200 ppm : Air de qualité moyenne (led orange)

> 1200 ppm : Air de mauvaise qualité (led rouge et alarme sonore)
 

Climi pour les espaces recevant du public (ERP)

Cliquez pour agrandir l'image
Pour les espaces recevant du public (ERP), les écoles, les crèches, ..., les bureaux collectifs, nos moniteurs CO2 sont réglés sur base d'autres normes définies en accord avec le client (voir Aéris ERP).

L'air intérieur est toujours plus pollué que l'air extérieur !

Il n'y a pas que le dioxyde de carbone qui est nocif dans l'air que nous respirons, il existe aussi de nombreux gaz polluants. En effet, des substances chimiques volatiles (Formaldéhyde, COV) sont émises par les produits d'entretien, par les colles et les solvants utilisés dans les peintures, dans la fabrication des meubles et des décorations.
Ventiler un local permet aussi de diluer ces polluants et de les réduire à des quantités non nuisibles à la santé.

L'humidité relative doit également être surveillée car, en excès, elle favorise la multiplication des acariens, des moisissures ou champignons qui provoquent des allergies auxquelles de plus en plus de personnes sont confrontées.

Une pièce de vie dont l'air n'est pas fréquemment renouvelé est un nid à microbes. La chaleur et le confinement de l'air sont propices au développement des viruset desbactéries. Un air de mauvaise qualité augmente la contagiosité.
Cliquez pour agrandir l'image

Ventilation mécanique contrôlée (VMC) avec Climi Eole


En cas de dépassement d'une valeur limite définie par l'utilisateur, l'indicateur de la qualité de l'air Climi  Eole peut actionner un système de ventilation. Ce système de ventilation à la demande répond parfaitement aux exigences actuelles en matière d'économies d'énergie car la ventilation des locaux ne s'effectue que lorsqu'elle est nécessaire. Climi Eole peut fournir les enregistrements des taux de CO2  48 fois par 24 heures.